Notre blog

Réunion d’information le 01/03/2018 : Le 25 mai 2018 le RGPD entre en application !

Le 25 mai 2018 le RGPD entre en application ! LE QUOI ?

Le Règlement Général sur la Protection des Données à caractère personnel.

Le RGPD s’applique à une organisation à chaque fois qu’elle collecte des données personnelles.

Entreprises, administrations publiques, TPE/PME, associations, entrepreneurs, dirigeants, salariés … Nous sommes tous concernés !

 

Je vous invite à une réunion d'information pour vous sensibiliser sur vos nouvelles obligations et en comprendre les enjeux.

Je vous expliquerai aussi comment transformer cette contrainte en opportunité pour votre organisation.

 

Je vous attends le jeudi 01 mars 2018 de 18h30 à 19h30 chez PANGLOSS au 12 bis rue de GEX - 01210 Ferney-Voltaire.

Inscription gratuite sur : https://www.helloasso.com/associations/pangloss/evenements/reunion-d-information-sur-le-rgpd

C'est avec plaisir que je clôturerai la réunion autour d'un verre.

 

Alors n'attendez plus, il est encore temps. S'engager dans la voie de la conformité est la seule option !

 

Franck votre animateur

Business Academy – Comité d’orientation #1

Toute l'expérience des experts et coachs Pangloss à votre service !
  • Vous avez un projet et du mal à passer à l'étape suivante ?
  • Vous ne savez pas quelle est l'étape suivante ?
  • Vous avez besoin de conseils dans un domaine particulier (Marketing, Business plan, Propriété intellectuelle, prototypage, etc...) ? Venez à Pangloss au 12 bis rue de Gex, à Ferney-Voltaire, le 9 Janvier à 18h pour la toute première séance de la Pangloss business academy !
Pour s'inscrire, c'est par ici:https://www.helloasso.com/associations/pangloss/evenements/business-academy-comite-d-orientation-1 

Meilleurs voeux pour 2018!

Chers amis de Pangloss,

2017 a été une bonne année pour ma famille et pour moi. J’espère qu’il en a été de même pour vous et pour tous ceux qui vous entourent.

Je suis également satisfait de la performance de l’initiative Pangloss en 2017, et je reconnais aussi qu’il reste encore beaucoup de choses à améliorer.

De beaux progrès ont été réalisés au sein de nos labs, de nos commissions et des différents projets, qui émergent de notre association. Je vous félicite tous pour ces belles avancées.

Nous avons également organisé de nombreuses formations, plusieurs ateliers, des évènements, de speed-dating entrepreneuriaux, des apéros de Yannick, le barbecue inégalable de Craig…. Chaque fois, une occasion de se rencontrer, de se découvrir, de faire connaissance, et de co-créer.

Plusieurs parmi vous ont passé beaucoup de temps entre les murs de notre laboratoire d’hyper-créativité et à l’intérieur de notre fablab écologique. A chaque fois que nous nous croisons, il y a une étincelle, une nouvelle rencontre, une nouvelle idée, un concept qui s’affine, un prototype qui prend forme, une opportunité de co-création qui nait.

Nous avons accueilli un grand nombre de nouveaux membres au sein de notre association en 2017, et c’est une excellente nouvelle. Merci à chacun d’entre vous d’avoir tout fait pour qu’ils se sentent bien, et comme chez eux. Grâce à chaque nouveau membre, nous avons de nouvelles compétences, de nouvelles perspectives, de nouveaux atouts qui émergent, et que nous souhaitons faire briller.

Je remercie également votre soutien, votre fidélité, pour notre association. Nous remercions également les membres de votre famille (y compris les animaux de votre foyer!). Je mesure qu’ils ont dû passer de longues heures sans vous, lorsque vous deviez participer à une réunion de Conseil d’Administration, à une réunion de conciergerie, à un apéro, à un café, à une réunion d’une commission ou d’un lab, à monter ou démonter les stands lors d’un évènement, à nettoyer, à ranger, à réparer… C’est un grand sacrifice et c’est très apprécié.

Chacun d’entre nous doit rester vigilant sur notre équilibre entre vie privée et vie professionnelle, nous savons que le surmenage est un piège dans lequel nous, entrepreneurs, avons tendance à tomber facilement, par passion, par envie de réussir. Le succès de l’entrepreneur, quel qu’il soit, ne remplace jamais le bien-être à la maison.

En 2017, j’ai beaucoup apprécié le fait de vous cotoyer, d’apprendre à vous connaître, cela m’a permise de démarrer des collaborations auxquelles je n’aurai jamais pu penser en co-créant Pangloss. Vous découvrir a été une vraie satisfaction pour moi, et un succès à part entière.

Un autre grand moment a été la Fête de la Science 2017. En un samedi d’Octobre, ensemble, nous avons accueilli plus de 300 visiteurs sur notre site et donné à cette manifestation une ampleur inédite pour le Pays de Gex. Je suis convaincu que cela donne envie à nos visiteurs de revenir nous voir.

Parfois, nous sommes un peu tristes de voir partir certains de nos membres les plus charismatiques. C’est un peu la région qui veut cela. Une mutation à Marseille, une autre à San Francisco, un départ dans les Vosges, ou une arrivée de Shanghai ou de Shenzen, c’est un peu cela aussi la vie de notre association. J’y vois deux bonnes nouvelles : certain(e)s commencent à revenir ! D’autres qui s’installent plus longtemps loin de Genève, deviennent nos meilleurs ambassadeurs !!!

Nos outils de collaboration numériques nous permettent aussi facilement de rester en contact avec eux. C’est aussi en cela que Pangloss est plus qu’une association, c’est toute la force d’un réseau, toute la créativité d’une initiative unique en son genre.

Je souhaite remercier chacun d’entre vous pour votre soutien, votre contribution, votre temps, vos idées, vos propositions et surtout votre sourire. Je remercie les membres de notre conseil d’administration, pour proposer et décider des bonnes orientations pour notre association.

Je remercie également les membres de la conciergerie, c’est grâce à eux, si vous êtes bien accueillis, et bien orientés, avec le sourire, chaque fois que vous passez chez Pangloss !

Plus généralement, merci à toutes les personnes qui sont présentes dans notre espace d’hypercréativité, et dans notre fablab écologique. Je ne compte plus les bons conseils, les bonnes adresses, un bon contact échangé autour d’une bière ou d’un café.

Bravo aux membres de Pangloss qui ont gagné des concours cette année (Concours Lepine, Présentation à Bruxelles pour l’économie circulaire, CES…), à ceux qui ont réalisé leurs rêves, le produit de leur imagination, ou à tous ceux qui se sont lancés dans l’entrepreneuriat, et aussi à ceux qui poursuivent le développement de leurs activités.

Nous aurons le plaisir de partager avec vous le succès de notre association à l’occasion de notre assemblée générale. Nous savons déjà que les chiffres 2017 seront bons. Une invitation personnelle suivra. Ce sera aussi l’occasion pour vous de participer à la co-création de ce que sera Pangloss dans les prochaines années.

Cette fin de mois de Décembre est le bon moment pour faire le point, recharger les batteries, et bien préparer 2018 qui approche à grands pas.

Je vous souhaite à tous une très belle fin d’année, un magnifique réveillon et vous adresse tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite pour vous et pour tous vos proches, pour 2018.

Ensemble, en 2018, faisons en sorte de passer un année placée sous le signe du plaisir de créer ensemble, tout en gardant à l’esprit ce qui est important pour chacun d’entre nous, pour notre collectif et pour tous nos proches.

Yves

Fermons la boucle : Innovation pour une économie circulaire

Le 6 décembre 2017, Paul Bristow a représenté Pangloss Labs à Bruxelles ainsi que 5 autres startups innovant dans le domaine de l'économie circulaire . Nous avons été sélectionnés sur toute l'Europe pour participer à une discussion stratégique générale au Parlement Européen, hébergée par Nespresso et le EU40Les membres du Parlement Européen Franc Bogovic (EPP, Slovénie) et Davor Skrlec (Verts/Alliance Libre Européenne) ont animé la table ronde après les pitchs des 6 startups sur leurs innovations pour orienter la discussion.L'agenda incluait:12:30 – 12:50 Déjeuner Réseautage 12:50 – 13:15 Dragon’s Den – Présentation de leurs innovations par les startups suivie d'un vote 13:15 – 14:30 Table ronde Modérée par  Peter Woodward, la discussion visait à engager les intéressés dans un débat centré sur les consommateurs - comment attirer l'attention et inciter l'acceptation des utilisateurs finaux tout en accélérant la transition vers l'économie circulaire.Les MPE Seb Dance, Giovanni La Via, Jakop Dalunde , Inmaculada Rodriguez-Piñero et le VP Mairead McGuinness ont présenté des startups de leur propres pays orientées vers l'économie circulaire, rejoints par le MPE Gesine Meissner qui s'est exprimé lors de la table ronde, ainsi que Kęstutis Sadauskas, Directeur pour l'économie verte à DG Environment.(suite…)

Un objet produit chez Pangloss, lauréat du concours Lépine

Félicitations à Gérart de Ferney-Voltaire, pour son invention, la "Pelgé", fabriqué chez Pangloss, et présenté lors de l'inauguration de notre espace de travail partagé en Juin 2017, devant la presse et les élus locaux. Retrouvez son parcours dans cet article de presse. Son invention permet de ramasser la poussière sans se baisse.
"Cela supprime votre corvée de balayette à quatre pattes"

Esprit critique et idées reçues – Plus l’humain sera éclairé, plus il sera libre.

Les stands qui ont fait le succès de la Fête de la Science 2017 dans le village des sciences de Ferney-Voltaire, organisé conjointement par la Mairie de Ferney-Voltaire et par l’association Pangloss. Toute l’équipe de bénévoles se sont mobilisés avant l’évènement et le jour même, le 14 Octobre, de 7h à 22h pour accueillir environ 300 visiteurs sur l'ensemble de la journée, avec plus d'une centaine d'enfants de Ferney-Voltaire et de la région. Un grand merci à tous. L’équipe des bénévoles s’est notamment occupée de l’accueil, de la sécurité, de l’information, de l’orientation des visiteurs de stand en stand pour leur faire découvrir le parcours d'idées reçues préparé par Pangloss et également de l’alimentation et des boissons pour tous. Un grand merci à Franck, Stephan, Craig et son épouse, et à Alexandra pour avoir proposé une expérience culinaire à tous nos visiteurs.Une affiche spécifique a été créée par l’équipe de communication de Thibault Mercier. Et un plan d’orientation a été conçu par Jan van Mol pour aider les visiteurs à se repérer parmi les stands, et nous avons pu créer une nouvelle signalétique pour l'évènement, afin de renforcer celle envoyée par les équipes départementales et régionales.  Lab Urbanisme & Civic TechYannick Laignel de Democracia, nous a présenté les différentes plateformes de démocratie participative. Lab Développement durable et électromobilitéDounia Hassar nous a présenté son projet d’électromobilité avec un triporteur électrique conçu dans le cadre de son travail de TPE du Lycée International de Ferney-Voltaire. L’association d’usagers et de consomm’acteurs de voitures électriques VEGA nous a présenté son action dans le Pays de Gex.Dans le cadre du projet de ressourcerie et de détournement d’objets, une initiation à la sérigraphie a été proposée par Guillaume Cabrie avec les designs du logo « I LOVE PANGLOSS» et la silhouette de VOLTAIRE sur des tee-shirts en coton, collectés et triés par nos partenaires d’ALFA 3A / AGCR, et détournés par Jacqueline Hiew. Une activité de détournement d’objets a permis de transformer certains tee-shirt en bracelets en coton. Lab Education & CultureNotre invitée Karine Babule, Présidente de BPW France a démarré la journée avec une présentation sur l’égalité homme – femme, en présence notamment de Madame Khadija Unal, première adjointe de la Ville de Ferney-Voltaire, de Madame Dominique Chenillot et de Madame Olga Givernet, députée de l'Ain. La journée a été clôturée par une autre conférence, donnée par la professeure universitaire émérite de philosophie sur « Voltaire et les idées reçues » (1694-1778), Geneviève Brykman. Cela a permis de définir ce qu’est une idée reçue, de parcourir les différentes sortes d’idées reçues, de se poser la question:
La connaissance rationnelle est-elle toujours supérieure à l’ignorance ? 
tout en citant et en évoquant Descartes, Newton, Leibniz, et bien sûr les contes de Voltaire, cités à de nombreuses reprises, et des personnages Candide, Pangloss, Cunegonde et Martin.
Si Dieu n’existait pas il faudrait l’inventer.
La conclusion de cette conférence : toute l’oeuvre philosophique de Voltaire souligne (avec humour, voire une ironie cinglante) la nécessité d’avoir l’esprit critique toujours en éveil, de le cultiver sans cesse (tel un jardin). Le jardin souligne aussi (contre les spéculations outrancières de Pangloss) qu’il faut porter intérêt à quelque chose de concrêt, dont la terre est le symbole. Enfin et surtout, le jardin nous enracine sur un terrain bien délimité, qui met en avant les limites des capacités humaines d’agir et de penser.
Voltaire écrivait pour agir.
Sans que nous nous soyons préparés à cette métaphore du jardin de Voltaire, nous avions invité un inventeur, Daniel Zerzion, qui présentait, son système d’agriculture verticale « vertical farming » lui permettant d’économiser jusque 5 fois le volume d’eau pour faire pousser un pied de tomate (ou du basilique). Lab MediaUn stand de gaming et de 3D était proposé par AGILE NETUP Gaming, et par Yves Zieba, avec notamment la possibilité offerte aux grands et aux petits de découvrir les meilleurs jeux actuels du Club Minecraft Unity Steam (avec des challenges sur OVERWATCH et les autre "blockbusters" actuels de Blizzard, et une initiation sur ARK sur STEAM), mais aussi de les initier à la visualisation 3D grâce à MINECRAFT, BLENDER et à UNITY 3D. Sur le même stand, étaient proposées des activités de programmation (LEGO MINDSTORM EDUCATION EV3, ASEBA, THYMIO) et une trentaine de challenges sur des thèmes liés à la modélisation et aux énergies renouvelables.A l’occasion de la Fête de la Science, le RetroMeetUp d’Arnaud Velten, venu d’Annecy pour l’occasion, et des designers et de développeurs de jeux indépendants, fraichement diplômés de l’Université de Genève, ont fait découvrir les métiers du futur du gaming, de la visualisation et de la conception 3D aux enfants. Egalement présent, notre partenaire ADDICTLAB Academy, de Jan Van Mol, présentait 3 activités : pendant toute la journée, un mini golf où la balle de golf était un robot SPHERO à télécommander depuis une tablette. Une animation de peinture en réalité virtuelle 3D (avec Google Tiltbrush sur casque de réalité virtuelle HTC Vive) était proposée. Vers 16h, un goûter a été proposé avec des crêpes imprimées en 3D. Un large équipe de volontaires a permis d’accueillir de nombreuses familles. Un grand merci notamment à Freddy, Bertrand, Jim et Jade, pour leur aide, notamment sur les stands proposant des activités pour les enfants. Lab MediaPaul Bristow a proposé de présenter en direct et devant une caméra la météo de Ferney-Voltaire. L'idée reçue était "la télé dit toujours la vérité et en utilisant un écran vert on a remplacé le vert par l'image de Ferney-Voltaire en temps réel, comme on fait pour les effets spéciaux dans les films ou sur la météo chaque jour à la télévision. Beaucoup d'enfants et adultes ont participé, y compris Le Maire de la Ville de Ferney, Monsieur Daniel Raphoz, qui s’est même prêté au jeu. Lab Objets Connectés / IoT

Paul Bristow a proposé aux visiteurs une explication des objets connectés avec trois boutons caché dans le Fablab et connecté par wifi vers une intelligence centrale en utilisant les technologies MQTT et node-red. Pour que cela fonctionne, il faut que trois visiteurs (deux enfants et un adulte) trouvent les boutons (vert, rouge et bleu), ensuite il faut appuyer sur les 3 boutons simultanément pour allumer une longue lumière connecté en mélangeant les 3 couleurs. Quand on a mélangé les trois couleurs jusque au bout, l'intelligence dans le système va déclencher trois actions: un Arc en Ciel, la voix d'un robot et un tweet automatique sur le réseau social Twitter.  Les visiteurs ont déclenché 38 arc-en-ciels pendant la journée.

Lab robotique / optique

Nos partenaires pour cette évènement, pour la seconde année consécutive, l’association Orion nous a présenté ses activités d’observation et d’astronomie, le jour de la nuit.

Ayse Ozturk nous a présenté les cubelets, InMoov et d'autres projets de robotique pour les plus petits.

Lab Santé

Denis Mongin présentait une expérience de cohérence cardiaque avec un développement logiciel qu’il a réalisé lui-même.

Lab Business

Sophie Rozier de Rozier Consulting proposait un test sur le bien-être au travail, pendant que Xavier Thibert offrait des massages relaxants., très demandés en entreprise, pour lutter notamment contre le burnout.

Lab Art et Design

Claudio Gonzales présentait son dernier modèle de lampe réalisée chez Pangloss.

Natalia Stepanova nous a présenté les illustrations popart du think tank sur le transhumanisme Neo Humanitas et plus spécifiquement les illustrations du projet de Future Human Life

Un grand merci également au Dauphiné Libéré, pour sa couverture de notre évènement et aux équipes de communication de la Mairie de Ferney-Voltaire.

 

Sur la route de l’égalité femme homme

Fête de la Science 2017

Conférence sur l'Egalité Homme - Femme (Octobre 2017)

"Eduquer petits et grands au développement durable inclusif"

par Karine Babule (Présidente BPW France)

 

Karine Babule nous présente l'approche de développement durable inclusif de BPW.

A l’occasion de la Fête de la Science 2017, l’association Pangloss a métamorphosé le Domaine des Marmousets en un hameau des sciences, le temps d’une journée ensoleillée d'Octobre.Au programme de la manifestation, nous avons retrouvé 22 stands et 2 conférences.Le public était au rendez vous et a pu découvrir quelques unes des nouvelles activités des 10 laboratoires d’innovation ouverte, les Pangloss Labs.Parmi les conférences, le premier thème d'ouverture était celui de l’égalité professionnelle femme-homme, et l’oratrice était Karine Babule, la Présidente de BPW France. Pendant son exposé, nous avons découvert notamment l’ “Equal Pay Day”, évènement annuel en France et dans le monde pour comprendre les inégalités salariales, notamment dues aux métiers occupés : En France dans 70 familles professionnelles (sur 82) dans lesquelles les femmes sont sous-représentées. Pour rééquilibrer les choses, des initiatives sont proposées : éduquer petits et grands avec un catalogue de cadeaux non genré pour les fêtes. "Le jouet est le premier pas vers l'égalité", ou à l'occasion de l'Equal Pay Day 2017 en partenariat avec l'UNESCO, pour déconstruire représentations de métiers et stéréotypes de genre, et valoriser les femmes qui font carrière dans les STIM (Sciences Technologies Ingénierie Mathématiques). L'enjeu de BPW est de soutenir le développement durable inclusif, et de questionner la salle sur les pistes de progrès dans les Tiers-Lieux tels que Pangloss Labs.

Yannick Laignel pose la première question pour lancer le débat. "Que veulent vraiment les femmes ?"

 Dans la séance de questions / réponses qui a suivi l’intervention, un débat d’idées s’est ouvert, avec des témoignages de femmes, sur leurs parcours et l'importance de leur valorisation, sur la question de la discrimination positive.

Karine Babule et Olga Givernet

La députée de la 3ème circonscription de l’Ain, Olga Givernet, qui assistait à la conférence, a témoigné de sa propre expérience, et de l'approche par la discrimination positive.

De gauche à droite: Yves Zieba, Karine Babule et Olga Givernet

Les hommes de l’association ont souhaité poser des questions pour mieux comprendre les motivations des femmes entrepreneurs. Celles-ci sont-elles spécifiques ? Comment attirer les femmes ? Au delà de la communication adaptée ouverte au plus grand nombre, une proposition de mise à disposition de crèche pour soutenir la parentalité a été formulée. Les hommes présents ont souligné leur intérêt, puisqu’ils souhaitent également avoir plus de temps avec leurs enfants.Khadija Unal et Dominique Chenillot ont apporté leur témoignage de renouveler l’engagement de la Ville de Ferney-Voltaire pour l’égalité professionnelle entre homme et femme, et pour rappeler l’importance des carrières STIM (Scientifique, Technologique, Ingénieur, Mathématiques), ou STEM en anglais.Sur la base de ces discussions, l’association Pangloss a souhaité initier une démarche proactive pour suivre les principes WEPs (des Nations Unies), pour mettre en place l'objectif 5 des objectifs de développement durable (en anglais les WEPs Women Empowerment Principles) pour soutenir les initiatives de l'association et l'aider à atteindre ses propres objectifs de parité au sein de la gouvernance de l’association (Bureau, Conseil d'Administration notamment). BPW accompagnera cette démarche.Les hommes de l'association ont souhaité poser des questions pour mieux comprendre les motivations des femmes entrepreneurs, exprimé les intérêts communs pour mieux concilier vie familiale et aventure entrepreneuriale.

De gauche à droite, Dounia Hassar, Khadija Unal, Karine Babule, Sophie Rozier et Dominique Chenillot

De façon symbolique, les membres de l’association Pangloss, qui animaient les stands (notamment Dounia Hassar, Sophie Rozier, Xavier Thibert et Denis Mongin) ont posé ensemble avec Khadija Unal et Dominique Chenillot (Mairie de Ferney-Voltaire, Egalité des Droits Hommes Femmes, partenaires de la Fête de la Science) et Karine Babule (BPW France) pour une photo qui atteste de la motivation du plus grand nombre pour parvenir à la parité, la diversité et à l’inclusion au sein de cette association d’entrepreneurs et d'indépendents. D'autres bureaux de l'égalité, notamment en provenance du CERN, sont passés pendant la journée pour échanger et pour soutenir la démarche.

Fête de la Science 2017

Pangloss Labs et la Ville de Ferney-Voltaire organisent en partenariat la Fête de la Science dans le Pays de Gex le samedi 14 octobre 2017

 La Fête de la Science

Crée en 1991 à l’initiative d’Hubert Curien alors ministre de la Recherche, la « Fête de la Science » devenue nationale, a pour objectif de rapprocher les citoyens de la Science.Chaque année, dans toute la France, des centaines d'acteurs proposent gratuitement des ateliers, des conférences, des projections, des expositions, d'ouvrir leur laboratoire, de découvrir le patrimoine culturel et scientifique du territoire. De la biodiversité aux mathématiques en passant par les sciences de l’univers mais aussi par les sciences humaines et sociales, cet événement se veut représenter tous les domaines scientifiques et faire découvrir gratuitement le monde des sciences aux citoyens.Dans toute la France, la Fête de la Science se déroule du 7 au 15 octobre 2017.Pour cette 26e édition, les 2500 communes participantes proposent stands et animations autour du thème « Idées reçues et esprit critique »La Fête de la Science dans le Pays de Gex, le Samedi 14 OctobreEn partenariat avec la Mairie de Ferney-Voltaire, Pangloss Labs organise la Fête de la Science dans le Pays de Gex, le samedi 14 Octobre.Cet événement sera l’occasion pour petits et grands de rencontrer des entrepreneurs d’innovation du Pays de Gex et de découvrir les laboratoires de Pangloss :
  • Mobilité et urbanisme
  • Santé Bien-être
  • Objets connectés
  • Développement durable
  • Culture et éducation
Autour du thème « Esprit critique et idées recues », la Fête de la Science à Ferney-Voltaire sera l’occasion d’explorer :
  • la mobilité électrique avec l’association Vega
  • l’astronomie avec Orion
  • les laboratoires créatifs avec Addictlab design
  • les objets connectés
  • les innovations de la démocratie citoyenne
  • et tant d’autres découvertes…
Une conférence débat philosophique sera organisée à 17h, avec Geneviève Brykman, professeur émérite de philosophie de l’Université Paris Nanterre sur le thème « Voltaire et les idées recues ».« Plus l’être humain sera éclairé, plus il sera libre » - Voltaire Pangloss LabsSamedi 14 octobre de 9h à 18h12 bis rue de Gex Résidence Joseph Boisson 01210 Ferney Voltaire Tel : 04 50 59 07 83www.panglosslabs.orgContacts : yves@panglosslabs.org, guillaume@panglosslabs.org

Joyeux anniversaire à l’atelier des Savoir Faire

Dans le cadre de la mise en place d'un réseau de tiers-lieu, Pangloss Labs était invité à participer à l'anniversaire des 10 ans de l'Atelier des Savoir Faire de Ravilloles.Une vraie belle occasion d'aller à la rencontre des acteurs du Parc Naturel Régional du Haut Jura et de partager avec eux un stand pour présenter toutes les opportunités qu'offre le parc, et pour commencer à dessiner ensemble les collaborations possibles en terme de projets, de formation et de mise en valeur des savoir-faire locaux.Sur notre stand, nous avons pu échanger avec les acteurs locaux de cet écosytème d'artisans d'art, et découvrir leur création. Lunettes, couteaux, robe, déco, photophores, tasse, bijoux, textile (laine), vitraux d'art, tabletterie, et bien plus encore, ce ne sont pas les créations originales qui manquent dans cet espace d'exposition et de mise en valeur des métiers d'artisanat d'art. Entre un verre de l'amitié et un atelier de co-création, nous avons pu imaginer comment le digital transforme ces savoirs-faire et nous avons pu débattre sur l'émergence des nouveaux types d'espace d'innovation (les acteurs des tiers-lieu, fablab, coworking notamment).
Une montagne à découvrir
Un grand merci au Parc Naturel Régional du Haut Jura pour invitation, cela nous a permis de découvrir comment l'innovation s'organise avec la ruralité et les impératifs de préservation du patrimoine naturel (faune, flore...) et de protection des espèces animales, le lynx par exemple. 
Concilier environnement et économie
En présence des élus locaux de la Région Auvergne Rhône Alpes et de la Région Franche Comté, et en écoutant les enjeux des parcs naturels régionaux et nationaux, nous avons pu découvrir tout un univers d'innovation rurale pour favoriser le tourisme, la formation et le partage des savoir-faire, et pour développer les activités agricoles innovantes.Réconcilier les acteurs, comprendre les intérêts économiques, tout en protégeant notre environnement, tout un programme dans lequel le réseau des tiers-lieu pourra amener sa pierre à l'édifice.A l'occasion des 10 ans de cet atelier, deux oeuvres d'art utilisant les savoir-faire locaux, ont pu être présentées et inaugurées. Deux oeuvres symboles d'une myriade de savoir-faire en perpétuelle réinvention et en lien étroit avec l'Europe et avec les voisins suisses.   

Demain matin, venez à la rencontre de 22 associations locales !

Demain, samedi 26 Aout 2017, Ségolène, Sophie, Craig et Yves seront présents pour vous accueillir et vous informer sur le stand de Pangloss Labs.Nous vous présenterons nos laboratoires d'innovation ouverte, et l'écosystème digital que nous co-créons avec nos membres. Vous pourrez découvrir certains de nos projets, discuter de nos activités. Nous pourrons découvrir vos envies, vos passions et vous inviter à rejoindre notre association, pour les concrêtiser, et pour inventer les métiers de demain avec vous ! Plus on est de fous... 🙂Nous sommes très heureux de partager ces moments d'échanges avec les 21 autres associations présentes.Un grand merci à la Mairie de Prevessin-Moens pour son soutien, nous sommes honorés d'être "invité d'honneur".A demain pour en discuter tranquillement sur le stand Pangloss Labs, venez nombreux à la salle Gaston Laverrière de 9h à 13h30. 2017 brochure Forum Asso.pub(1)

Pangloss @ #UNHCRNGOs

On June 14th 2017, representatives from Pangloss Labs were invited to participate to the UNHCR annual consultation with NGOs.  From the sustainable development innovation lab, Paul, Charlie & Gianluca decided to dedicate one day to this.  With our partners from the Global Humanitarian Lab (based at the Palais de Nations), we exhibited some of the things that digital fabrication - and more importantly the entrepreneurial, problem solving mindset around it - could enable in refugee environments.   It was an eye-opening day for all of us, and each of us decided to tell the story in our own words.(suite…)

Pangloss célèbre la journée internationale de la femme

Mercredi 8 mars 2017, chez Pangloss Labs, ce sera gratuit pour les femmes !Le thème 2017 de la Journée internationale des femmes (JIF) du 8 mars est « les femmes dans un monde du travail en évolution : pour un monde 50-50 en 2030 ». Et pourquoi pas plus tôt.A l'occasion de la journée internationale de la femme, notre association ouvre ses portes aux femmes et leur donne un accès gratuit pour la journée du 8 mars 2017, accès comprenant la possibilité d'utiliser notre espace de coworking ou notre laboratoire de fabrication écologique.Un goûter de l'amitié, (préparé par les hommes de l'association) sera servi à 16h.Ce sera également l'occasion de célébrer la parité homme - femme dans notre association et de mettre en avant le leadership au féminin sous toutes ses formes (scientifique, technologique, artistique, commercial, administratif, créatif, académique, culturel...)L'espace est situé au 12 bis rue de Gex, à Ferney-Voltaire.Venez nombreux ! 

Générer du beau

Vous vous êtes certainement posé les questions suivantes sur la beauté«Qu’est-ce qui est beau ? »«Comment être beau? Existe-t-il une méthode, une recette pour faire du beau ?»«Pourquoi moi je trouve ça beau mais pas les autres ? »Un proverbe arabe dit : « la beauté est dans l’œil qui regarde ». En fait la réponse de notre être à l’esthétique, est purement personnelle, et dépend de nombreux facteurs culturels et émotionnels.La beauté d’un visage par exemple peut être appréciée comme une absence de défaut. C’est la beauté qui rassure quant à son vécu personnel. Mais au contraire cela peut être une aspérité qui étonne au lieu de susciter notre rejet.Dans la réponse esthétique, on trouve le plus souvent une émotion qu’il est difficile de comprendre pour soi et encore plus d’expliquer aux autres.Un jour j’ai découvert l’univers de l’espace mathématiques de Mandelbrot. D’abord subjugué par la richesse des images produites à partir d’un simple zoom sur un point particulier de cet espace, où les formes se répétaient avec des variations étonnantes, je me suis fait expliquer ce qui générait ces formes.La réponse était étonnante. La fonction génératrice était l’étude de suite, dans le simple plan des complexes, dont on étudiait la vitesse de convergence.On donnait une couleur au point à partir duquel la suite était calculée, en fonction de sa vitesse de convergence.Un élève de terminale peut comprendre le problème posé, cependant la question est bizarre, originale. La réponse à cette question est, elle, époustouflante.Si Benoit Mandelbrot avait gardé pour lui le secret de cette génération en ne divulguant que le résultat artistique de ses recherches, jamais on aurait compris le principe générateur de ces formes d’une richesse infinie. Cela choque beaucoup de personnes, mais de nombreux mathématiciens pensent que tout est nombre. Le réel physique d’existerait pas et l’univers  ne serait que le résultat de perceptions diverses.En décomposant, la complexité on arrive à de simples fonctions primitives, finalement assez pauvres.Jeune étudiant j’avais été choqué par l’énoncé du théorème de Fourier.Ce théorème dit que tout signal cyclique, aussi complexe soit-il, peut se décomposer en une somme de vibrations à différentes fréquences.Une vibration est une simple vague qui fait monter et descendre de façon continue, répétitive et monotone.La vibration en tant que cycle rassure, car on sait qu’après être redescendu, on va remonter, puis redescendre. Ça ne finit jamais et c’est sans surprise.La fonction mathématique qui porte cette vibration est la fonction Sinus.N’ayant comme talent artistique que celui du contemplatif, j’ai imaginé des formes qui ne seraient que des sommes de vibrations, dans tous les sens, dans plusieurs dimensions. En les combinant, on génère des formes douces, organiques, qui rappelle des muscles, des viscères, un squelette. On repère quelques répétitions signant la simple vibration, la simple vague, la simple fonction sinus, mais ces répétitions ne se répètent pas complètement à l’identique et surprennent un peu dans leur rendu parce qu’elles sont simplement combinées avec d’autres. On entre progressivement dans le domaine du vivant, ou dans l’illusion du vivant. Mon œil est surpris par le résultat. J’espère que le votre aussi.

Ouagalab et Pangloss : Un partenariat multiface

La rencontre aurait dû avoir lieu au moment de la conférence Caux Initiative mais elle a finalement eu lieu ce jeudi 9 février. Gildas Guiella, fondateur du Ouagalab, un hackerspace basé à Ouagadougou au Burkina Faso a profité de sa présence à Genève pour se rendre dans les locaux du Pangloss Labs à Ferney-Voltaire. Très vite, les liens pressentis font surface dans les échanges. Plusieurs membres du Pangloss Labs ont honoré la visite de Gildas par leur présence dont deux de leurs fondateurs Yves Zieba et Carmz Rubio Torset. Chacun représentant les compétences ou projets qui sont la source du dynamisme de Pangloss Labs.La diversité du lab est un autre point commun que l’on constate avec le Ouagalab. Pour chacun des thèmes abordés, à savoir e-santé, e-éducation et e-agriculture, les deux labs ont leur propre vision de la question avec des projets parfois similaires et parfois complémentaires qui se dessinent. Bien entendu, la force d’une telle rencontre est que chacun partage les solutions à l’étude ou déjà appliquées de manière transparente et ouverte, selon les principes de l’intelligence collective et de la mutualisation des savoirs. La confrontation des réalités différentes est un atout non négligeable car cela permet à chacun de sortir de son cadre de réflexion habituel afin de chercher des solutions a priori moins évidentes. En revanche, c’est en tenant compte des paramètres globaux dans un monde mondialisé que l’on peut espérer évoluer vers des solutions pérennes pour Tous.Si l’on se concentre sur le hardware, le Ouagalab travaille sur la démystification de l’outil informatique auprès de la population en proposant à chacun de créer son propre ordinateur à partir de composants récupérés. De son côté, le Pangloss Labs réfléchit à des solutions afin d’éviter l’obsolescence prématurée de nos ordinateurs. En effet, les matériaux étant en quantité limitée sur la planète, il faut d’une part en réduire les usages et d’autre part en allonger la durée de vie avant même de songer à la collecte et le recyclage de ces matériaux déjà extraits.Retrouvez l'histoire du Ouagalab, pionnier des espaces d'innovation en Afrique. Ses fondateurs ont commencé par sillonner le pays avant de créer leur premier tiers-lieu à Ouaga.Présentation OuagalabDOC2016Faly Ranaivoson et Gildas ont pu échanger sur les échanges sud-sud, notamment entre Madagascar et le Burkina Faso.Les drones et la cartographie sont également en vogue. Les applications sont multiples et concernent autant la e-santé que la e-agriculture. Il s’agit de collecter les données de manière globale afin de pouvoir les utiliser de manière locale. Fernando Gonzales, de Geomati.co, a pu également apporté de bonnes idées, transposables pour Ouaga.Dans le cas de la e-santé, détecter les zones d’infections sanitaires permettra d’acheminer les soins sur les lieux prioritaires plutôt que de se contenter d’une attribution aléatoire, souvent réduite aux réseaux logistiques principaux.Pour la e-agriculture, on envisage une ingénierie sophistiquée, répondant aux critères de la modernité. L’analyse des sols, du climat, des invasions d’insectes et autres données fournies aux agriculteurs leur permettront d’exploiter leurs sols de manière optimisée tout en étant fortement sensibilisé à l’impact écologique et sanitaire de leurs actions.Le projet Kiwix, sur la base de Wikipédia, et qui permet de rendre disponible l’encyclopédie sur clé USB pour les personnes n’ayant pas accès à une connexion stable à internet intéresse particulièrement le Ouagalab. Ensemble, Gildas Guiella et Gabriel Thullen, porteur du projet et membre du Pangloss Labs, réfléchiront à la poursuite de ce projet pour une implantation forte au Burkina Faso.Quant à l‘organisation des deux structures, on se rend compte que les modes de management mis en oeuvre sont similaires rendant la démarche universelle. L’enjeu sera donc d’identifier les besoins réels dans un premier temps puis d’adapter les applications aux besoins locaux.Ce partenariat multiface s’annonce prometteur. Partageant une vision similaire de l’innovation et de la technologie ainsi que du leadership, un rendez-vous est déjà pris pour la suite des échanges, cette fois sur le territoire burkinabè, dans le cadre du prochain forum Innovafrica pour lequel le Ouagalab est co-organisateur.Page Facebook OuagalabChaine Youtube Ouagalab Pour Pangloss LabsAudrey Humbert & Yves Zieba 

L’effet « réseau » de Pangloss Labs, c’est quoi au juste ?

Nos nouveaux membres nous rejoignent de plus en plus nombreux, et souvent en raison de la force de notre réseau. On ne parle pas de wifi, ou du moins, pas uniquement ! Voilà en quelques lignes, tout ce qui fait la valeur de notre association, et que vous ne trouverez jamais dans un livre ou dans un rapport annuel !1- Les amis de mes amis sont mes amis.Imaginez 100 personnes, qui ont chacune travaillé dans 3 entreprises de la région, et qui ont en moyenne 5000 contacts dans LinkedIn, 1000 amis dans Facebook et 2000 suiveurs dans Twitter. Regroupez les au sein d'une association, basée sur des valeurs "soft" fortes (parité, égalité, respect, bienveillance, inclusion), dans laquelle il n'y a pas de jugement ni de sélection à l'entrée, et dans laquelle nous ne mettons jamais les projets en compétition. Et si nous gagnions tous ? De toute façon, c'est le marché qui décidera.Imaginez maintenant que vous preniez un verre, un thé ou un café avec la moitié des membres (c'est jouable en 2 ou 3 évènements), 50 personnes, et que vous échangiez un seul contact de qualité avec chacun d'entre nous. Et si ce contact, c'était la bonne porte qui s'ouvre pour votre projet ?2- Tu me suis, je te suis.C'est vrai pour les réseaux sociaux, "tu me likes, je te like", "je te suis, tu me suis"... c'est vrai aussi pour le covoiturage ou les stands partagés qui nous permettent d'être présents à plus d'endroits à moindre coûts.3- Comment font-ils pour proposer des tarifs aussi abordables à leur communauté ?Quasiment tout ce que vous trouverez chez Pangloss a été donné, acheté à plusieurs, et nous mettons de nombreuses choses à disposition en mode partagé. Tu me prêtes ton tournevis et je te prête mon cable USB. Au lieu que chacun achète tout, on mutualise le plus possible et on partage l'usage.Cela réduit nos coûts et on peut investir en priorité dans ce qui est vraiment important pour son projet.Finalement, pourquoi être le titulaire d'un objet que vous n'utiliserez qu'une fois.Notre association est à but non lucratif, tout est réinvesti. C'est notamment pour cela qu'on grandit si vite.4- Des évènement pour se rencontrerQue vous aimiez la mode, la biodiversité, la musique, la culture, les jeux, le code, les objets connectés ou l'éducation, que vous soyez du matin ou du soir, vous trouverez quelqu'un qui partage votre passion, et pourquoi pas, votre futur associé. Regardez le programme d'évènements, difficile de trouver un jour où il ne se passe rien chez Pangloss.5- De l'entraide pour aller plus vite et pour aller plus loinVous avez une compétence à offrir et vous avez besoin d'une autre compétence, vous aimeriez bien collaborer mais vous avez besoin de d'abord créer une relation de confiance.Combien vaut une information sur un mauvais payeur ?Combien vaut une information sur un fournisseur talentueux ?Combien vaut une information sur un appel à projet qui vient de sortir ?Pangloss vous aide à faire cela avec du mentoring, du coaching, de la formation. Après 3 ou 4 évènements, vous allez commencer à cerner les personnes avec lesquelles vous trouvez une complémentarité et une affinité.Une fois que la confiance est là, il n'y a plus qu'à aller gagner ensemble. Toutes les idées d'amélioration de la convivialité de notre espace sont approuvées à l'unanimité !6- Quand Pangloss Labs gagne, ce sont tous ces membres qui gagnent.Lorsque l'association Pangloss, décide d'organiser un évènement, de faire un déplacement ou de répondre à une opportunité, les membres sont évidemment les premiers informés. Notre association a mis en place des process et des systèmes qu'il vous serait très difficile, voire impossible de répliquer seul.7- "Tous bénévoles": une organisation moderne et plateNous avons la force de notre jeunesse, notre organisation est plate et inspirée du modèle d'holacratie, de l'innovation ouverte et de l'économie du partage. Quand vous rejoignez Pangloss, non seulement vous pouvez vous impliquer, mais en plus c'est ce qu'on attend de vous !Nous sommes tous bénévoles, nous avons chacun un droit de vote et la possibilité de soumettre des résolutions ou des idées. Le dernier inscrit a autant la possibilité de s'exprimer que le premier inscrit.Soyez votre propre porte-parole, c'est la meilleure façon de trouver votre place, et personne ne le fera mieux que vous !8- Trop technique pour moi ?Certes nous sommes devenus un des acteurs clés de l'innovation d'usage et nous avons été reconnu par le MIT pour notre fablab écologique. Certes il y a des machines, et presque tout chez Pangloss est digital.Pourquoi avoir peur du digital ? Sécurité, protection des données, venez nous en parler.Grâce à Pangloss, vous bénéficiez d'une plateforme technologique qui ne pourra que vous aider à prototyper, à expérimenter, à accélérer votre projet, à voir de nouvelles portes s'ouvrir et à échanger avec d'autres profils et d'autres compétences complémentaires aux vôtres.La technologie est là pour vous aider à devenir autonome, rien de plus. Par des techniques de médiation scientifique et d'apprentissage par les pairs, vous apprenez au contact des autres.Alors, pourquoi attendre, rejoignez-nous !!!