Pangloss Labs reçoit le label « Manufacture de Proximité » de l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires

Dans le cadre de son programme Nouveaux lieux, Nouveaux liens, L’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) a dévoilé, le 18 juillet dernier, les 61 nouvelles Manufactures de proximité.

L’association Pangloss Labs est fière d'avoir été sélectionnée lors de la 3e et dernière vague pour devenir la seule Manufacture de Proximité de toute la métropole du Genevois Français et 3e de l'Ain.

C’est le second label reçu par Pangloss Labs qui est Fabrique de territoire depuis octobre 2020 ! Pangloss Labs est également la seule Manufacture de proximité avec une filière énergies renouvelables.

Il y a aujourd’hui 100 tiers-lieux labellisés Manufacture de Proximité, déployés à travers toute la France.

Le dispositif « Manufactures de proximité » a été lancé en juillet 2021 par l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et la Direction Générale des Entreprises, en lien avec France Tiers-Lieux, pour accompagner durablement les entrepreneurs et artisans sur l’ensemble de nos territoires, et pour impulser, dans le cadre de France Relance, un programme de soutien économique et en ingénierie auprès des tiers-lieux de production.

Pour rappel, les tiers-lieux sont des espaces physiques pour faire ensemble (coworking, campus connecté, atelier partagé, fablab... Les tiers-lieux sont les nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation et des initiatives collectives.

Qu’est-ce qu’une Manufacture de proximité ?

Les Manufactures de proximité sont des tiers-lieux productifs, qui animent et apportent des services à une communauté professionnelle. Les manufactures de proximité ont pour objectif de soutenir l’activité économique locale en permettant aux artisans, entrepreneurs et TPE de se réunir au sein de petites unités de production locale et d’y bénéficier de services et de formations. Les Manufactures de Proximité deviendront des ressources pour l'industrie locale afin de relancer la fabrication de produits en France.

Les Manufactures de Proximité recevront des subventions d'un montant moyen de 250 000 euros sur deux ans pour les aider à investir dans des machines et équipements de production locale et ainsi améliorer leurs capacités de fabrication, consolider leur modèle économique et acheter du matériel nécessaire à leur communauté professionnelle.

Les Manufactures de proximité sélectionnées bénéficient toutes d’un programme d’ingénierie qui comprend deux volets :

  •  une phase d’incubation de quatre mois, destinées aux porteurs de projets pour consolider le projet présenté ;
  • une phase d’accompagnement sur mesure de chaque manufacture, durant deux ans, une fois les financements octroyés, afin d’accompagner la mise en œuvre de chaque projet.

Cet accompagnement vise à créer une dynamique économique locale et à favoriser la promotion des métiers, des compétences et des savoir-faire.

Les manufactures de proximité sont au cœur du renouveau de l’entreprise par les territoires et de la revitalisation des territoires par l’entreprise. Je défends de longue date ces tiers-lieux qui réunissent TPE, PME et artisans autour de filières, d’objectifs et de valeurs d’avenir, ancrés dans le quotidien des gens. Ces 100 premières structures labellisées participent à notre souveraineté économique : elles doivent à ce titre en inspirer de nouvelles

Olivia Grégoire Ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme

Lieux inédits de mise en commun des outils de production et des techniques, les manufactures de proximité permettent d’insuffler une nouvelle dynamique économique et sociale dans nos territoires. Elles sont un levier pour valoriser notre patrimoine unique et nos savoir-faire. Nos territoires sont un formidable vivier d’initiatives : je suis ravie que ces 100 premières manufactures de proximité participent à leur revitalisation !

Caroline Cayeux Ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales

"Faciliter l'accès au monde des possibles".

Telle est la raison d'être de Pangloss Labs, une association à but non lucratif créée en 2014.

Créer des laboratoires d'expérimentation et de prototypage pour soutenir les activités entrepreneuriales locales est la mission de l'association, basée à Ferney-Voltaire dans le Pays de Gex (Ain).

Pangloss Labs est un tiers-lieu qui propose un accès facile à de multiples espaces physiques pour partager et mutualiser outils, machines et espaces de travail, et offrir des opportunités de collaboration autour de différents projets. Actuellement, nous proposons un Fablab, un espace de Coworking, et un atelier bois partagé (le Woodlab), et développons un atelier métal (le Metal lab) en beta test.

L'association Pangloss Labs compte environ 100 membres aux compétences variées. Parmi eux, des professionnels (ingénieurs et scientifiques, designers, créateurs, artistes et entrepreneurs divers), mais aussi des étudiants, des retraités et des amateurs passionnés. En proposant des outils de production, des machines et des compétences professionnelles qui ne sont tout simplement pas disponibles ailleurs dans le Pays de Gex, Pangloss Labs a un rôle de phare et répond ainsi à un besoin des entreprises, des acteurs sociaux et des citoyens du territoire.

Notre plan d'action en tant que "Manufacture de Proximité" prévoit l'augmentation des capacités de fabrication de notre Fablab, le développement d'un pôle de services professionnels pour soutenir les entreprises locales et le développement d'activités de formation professionnelle.

Nous développons une coopération transfrontalière avec différentes universités et écoles : USMB, UNIGE et HEPIA. Nous fournissons un support de prototypage et d'expérimentation pour le nouvel éco système d'énergies renouvelables qui se développe dans et autour de Hotspot, le premier bâtiment du projet Ferney Genève Innovation.

Guillaume Cabrié, cofondateur de Pangloss Labs et co-directeur du Fablab, a déclaré : "Nous avons déjà aidé des centaines d'entrepreneurs locaux dans leurs activités et augmenté le nombre de machines de fabrication numérique dans la région. Ce prix en est la reconnaissance et nous aidera à passer rapidement à l'étape suivante, en fabriquant plus et mieux, ici même en France. "

Pour plus d'informations, consultez notre projet de fabrication de proximité ou contactez-nous.

Un objet produit chez Pangloss, lauréat du concours Lépine

Félicitations à Gérart de Ferney-Voltaire, pour son invention, la "Pelgé", fabriqué chez Pangloss, et présenté lors de l'inauguration de notre espace de travail partagé en Juin 2017, devant la presse et les élus locaux. Retrouvez son parcours dans cet article de presse. Son invention permet de ramasser la poussière sans se baisse.
"Cela supprime votre corvée de balayette à quatre pattes"

Sur la route de l’égalité femme homme

Fête de la Science 2017

Conférence sur l'Egalité Homme - Femme (Octobre 2017)

"Eduquer petits et grands au développement durable inclusif"

par Karine Babule (Présidente BPW France)

 
Karine Babule nous présente l'approche de développement durable inclusif de BPW.
A l’occasion de la Fête de la Science 2017, l’association Pangloss a métamorphosé le Domaine des Marmousets en un hameau des sciences, le temps d’une journée ensoleillée d'Octobre. Au programme de la manifestation, nous avons retrouvé 22 stands et 2 conférences. Le public était au rendez vous et a pu découvrir quelques unes des nouvelles activités des 10 laboratoires d’innovation ouverte, les Pangloss Labs. Parmi les conférences, le premier thème d'ouverture était celui de l’égalité professionnelle femme-homme, et l’oratrice était Karine Babule, la Présidente de BPW France. Pendant son exposé, nous avons découvert notamment l’ “Equal Pay Day”, évènement annuel en France et dans le monde pour comprendre les inégalités salariales, notamment dues aux métiers occupés : En France dans 70 familles professionnelles (sur 82) dans lesquelles les femmes sont sous-représentées. Pour rééquilibrer les choses, des initiatives sont proposées : éduquer petits et grands avec un catalogue de cadeaux non genré pour les fêtes. "Le jouet est le premier pas vers l'égalité", ou à l'occasion de l'Equal Pay Day 2017 en partenariat avec l'UNESCO, pour déconstruire représentations de métiers et stéréotypes de genre, et valoriser les femmes qui font carrière dans les STIM (Sciences Technologies Ingénierie Mathématiques). L'enjeu de BPW est de soutenir le développement durable inclusif, et de questionner la salle sur les pistes de progrès dans les Tiers-Lieux tels que Pangloss Labs.
Yannick Laignel pose la première question pour lancer le débat. "Que veulent vraiment les femmes ?"
  Dans la séance de questions / réponses qui a suivi l’intervention, un débat d’idées s’est ouvert, avec des témoignages de femmes, sur leurs parcours et l'importance de leur valorisation, sur la question de la discrimination positive.
Karine Babule et Olga Givernet
La députée de la 3ème circonscription de l’Ain, Olga Givernet, qui assistait à la conférence, a témoigné de sa propre expérience, et de l'approche par la discrimination positive.
De gauche à droite: Yves Zieba, Karine Babule et Olga Givernet
Les hommes de l’association ont souhaité poser des questions pour mieux comprendre les motivations des femmes entrepreneurs. Celles-ci sont-elles spécifiques ? Comment attirer les femmes ? Au delà de la communication adaptée ouverte au plus grand nombre, une proposition de mise à disposition de crèche pour soutenir la parentalité a été formulée. Les hommes présents ont souligné leur intérêt, puisqu’ils souhaitent également avoir plus de temps avec leurs enfants. Khadija Unal et Dominique Chenillot ont apporté leur témoignage de renouveler l’engagement de la Ville de Ferney-Voltaire pour l’égalité professionnelle entre homme et femme, et pour rappeler l’importance des carrières STIM (Scientifique, Technologique, Ingénieur, Mathématiques), ou STEM en anglais. Sur la base de ces discussions, l’association Pangloss a souhaité initier une démarche proactive pour suivre les principes WEPs (des Nations Unies), pour mettre en place l'objectif 5 des objectifs de développement durable (en anglais les WEPs Women Empowerment Principles) pour soutenir les initiatives de l'association et l'aider à atteindre ses propres objectifs de parité au sein de la gouvernance de l’association (Bureau, Conseil d'Administration notamment). BPW accompagnera cette démarche. Les hommes de l'association ont souhaité poser des questions pour mieux comprendre les motivations des femmes entrepreneurs, exprimé les intérêts communs pour mieux concilier vie familiale et aventure entrepreneuriale.
De gauche à droite, Dounia Hassar, Khadija Unal, Karine Babule, Sophie Rozier et Dominique Chenillot
De façon symbolique, les membres de l’association Pangloss, qui animaient les stands (notamment Dounia Hassar, Sophie Rozier, Xavier Thibert et Denis Mongin) ont posé ensemble avec Khadija Unal et Dominique Chenillot (Mairie de Ferney-Voltaire, Egalité des Droits Hommes Femmes, partenaires de la Fête de la Science) et Karine Babule (BPW France) pour une photo qui atteste de la motivation du plus grand nombre pour parvenir à la parité, la diversité et à l’inclusion au sein de cette association d’entrepreneurs et d'indépendents. D'autres bureaux de l'égalité, notamment en provenance du CERN, sont passés pendant la journée pour échanger et pour soutenir la démarche.