Fermons la boucle : Innovation pour une économie circulaire

Le 6 décembre 2017, Paul Bristow a représenté Pangloss Labs à Bruxelles ainsi que 5 autres startups innovant dans le domaine de l’économie circulaire . Nous avons été sélectionnés sur toute l’Europe pour participer à une discussion stratégique générale au Parlement Européen, hébergée par Nespresso et le EU40

Les membres du Parlement Européen Franc Bogovic (EPP, Slovénie) et Davor Skrlec (Verts/Alliance Libre Européenne) ont animé la table ronde après les pitchs des 6 startups sur leurs innovations pour orienter la discussion.

L’agenda incluait:

12:30 – 12:50 Déjeuner Réseautage
12:50 – 13:15 Dragon’s Den – Présentation de leurs innovations par les startups suivie d’un vote
13:15 – 14:30 Table ronde

Modérée par  Peter Woodward, la discussion visait à engager les intéressés dans un débat centré sur les consommateurs – comment attirer l’attention et inciter l’acceptation des utilisateurs finaux tout en accélérant la transition vers l’économie circulaire.

Les MPE Seb Dance, Giovanni La Via, Jakop Dalunde , Inmaculada Rodriguez-Piñero et le VP Mairead McGuinness ont présenté des startups de leur propres pays orientées vers l’économie circulaire, rejoints par le MPE Gesine Meissner qui s’est exprimé lors de la table ronde, ainsi que Kęstutis Sadauskas, Directeur pour l’économie verte à DG Environment.

Les 6 startups, sélectionnées par Nestlé Nespresso dans toute l’Europe, étaient:

  • Pangloss Labs (France) – Artisanat local du 21ème siècle. Voir la description complète ci-dessous.
  • Decafé (Espagne) – Decafé transforme le café usagé en produits de design intérieur de qualité – principalement des lampes, des bols et du carrelage. Les produits sont fabriqués par un processus artisanal et écologique, se focalisant sur les détails et conservant la valeur des matériaux fondamentaux.
  • FoodCloud (Irlande) – FoodCloud utilise la technologie pour mettre en lien les entreprises qui ont trop de vivres avec les oeuvres caritatives locales qui en ont besoin. En commençant avec une boutique à Dublin, ils ont maintenant 3200 sites répartissant le surplus à travers le Royaume Uni et l’Irlande, en coopération avec des chaines telles que Tesco, Aldi, Lidl et Waitrose.
  • Vegea (Italie) – Vegea est une startup italienne produisant des biomatériaux novateurs à partir des déchets créés pendant la production du vin et utilisés pour la mode, l’ameublement et l’industrie automobile, en tant qu’alternative durable aux matériaux synthétiques ou d’origine animale.
  • Velosophy (Suède) – Vélosophy vend de magnifiques vélos citadins à tous les citoyens du monde, tout en fournissant les écolières des pays en voie de développement – soutenant l’UNICEF et le World Bicycle Relief. Pour chaque Vélosophy vendu, ils donnent une bicyclette à une écolière de 10-14 ans – dans l’espoir d’un futur meilleur.
  • Brodie Neill (UK) – Design d’intérieur primé fait de plastique récupéré dans l’océan.

Vous pouvez voir la session complète sur Youtube.

Le pitch de Pangloss

Pangloss Labs is a collaborative shared space for local innovation.

We built an interesting place, to attract interesting people, to do interesting things.  Do-tank more than think-tank.  With multiple innovation labs, built around an ecological Fablab we are trying to bring a twenty-first century version of local manufacturing back to Europe. But our « product » is local businesses.

Our approach mixes open innovation, digital fabrication, local sourcing and circular design, with lean startup – a practical « can you get customers? » methodology.

Our motivation comes from two key ideas:

1. We won’t save the planet in our spare time.

2. If the only jobs available are ecologically destructive, that’s what people will do.

And we were excited by the « internet of things ».  We already have the internet, so we needed somewhere to make the things.

Working directly with new & existing businesses – and their customers – using design thinking, we have identified « waste » material flows which can be used for new products.  We have put processes in place for direct recycling of 3D prints, plastic, wood, plus repair and modular design of electronics & robotics.

An example: this bracelet is made of 3D printed wood, printed in our fablab, with the filament being made from the sawdust of a local ski maker.  We also designed and built a modular laser engraver for his workshop.

From day one we knew that the interactions between different disciplines were key to creating innovation, but none of the traditional startup support network seemed to understand this.  FOCUS they’d say.  No-one would fund us, so we bootstrapped the whole thing ourselves.

Being on the border with Switzerland, I can tell you that EU customs regulations are light years away from being ready for local small-scale production.  We can build a custom product for less than the cost of the paperwork.

So far, we’ve helped more than a hundred local entrepreneurs.  To scale up across Europe, replicate this.

And let’s make it so easy for businesses to adopt the circular economy that it becomes the default.

Partager cet article