Un objet produit chez Pangloss, lauréat du concours Lépine

Félicitations à Gérart de Ferney-Voltaire, pour son invention, la "Pelgé", fabriqué chez Pangloss, et présenté lors de l'inauguration de notre espace de travail partagé en Juin 2017, devant la presse et les élus locaux. Retrouvez son parcours dans cet article de presse. Son invention permet de ramasser la poussière sans se baisse.
"Cela supprime votre corvée de balayette à quatre pattes"

Esprit critique et idées reçues – Plus l’humain sera éclairé, plus il sera libre.

Les stands qui ont fait le succès de la Fête de la Science 2017 dans le village des sciences de Ferney-Voltaire, organisé conjointement par la Mairie de Ferney-Voltaire et par l’association Pangloss. Toute l’équipe de bénévoles se sont mobilisés avant l’évènement et le jour même, le 14 Octobre, de 7h à 22h pour accueillir environ 300 visiteurs sur l'ensemble de la journée, avec plus d'une centaine d'enfants de Ferney-Voltaire et de la région. Un grand merci à tous. L’équipe des bénévoles s’est notamment occupée de l’accueil, de la sécurité, de l’information, de l’orientation des visiteurs de stand en stand pour leur faire découvrir le parcours d'idées reçues préparé par Pangloss et également de l’alimentation et des boissons pour tous. Un grand merci à Franck, Stephan, Craig et son épouse, et à Alexandra pour avoir proposé une expérience culinaire à tous nos visiteurs.Une affiche spécifique a été créée par l’équipe de communication de Thibault Mercier. Et un plan d’orientation a été conçu par Jan van Mol pour aider les visiteurs à se repérer parmi les stands, et nous avons pu créer une nouvelle signalétique pour l'évènement, afin de renforcer celle envoyée par les équipes départementales et régionales.  Lab Urbanisme & Civic TechYannick Laignel de Democracia, nous a présenté les différentes plateformes de démocratie participative. Lab Développement durable et électromobilitéDounia Hassar nous a présenté son projet d’électromobilité avec un triporteur électrique conçu dans le cadre de son travail de TPE du Lycée International de Ferney-Voltaire. L’association d’usagers et de consomm’acteurs de voitures électriques VEGA nous a présenté son action dans le Pays de Gex.Dans le cadre du projet de ressourcerie et de détournement d’objets, une initiation à la sérigraphie a été proposée par Guillaume Cabrie avec les designs du logo « I LOVE PANGLOSS» et la silhouette de VOLTAIRE sur des tee-shirts en coton, collectés et triés par nos partenaires d’ALFA 3A / AGCR, et détournés par Jacqueline Hiew. Une activité de détournement d’objets a permis de transformer certains tee-shirt en bracelets en coton. Lab Education & CultureNotre invitée Karine Babule, Présidente de BPW France a démarré la journée avec une présentation sur l’égalité homme – femme, en présence notamment de Madame Khadija Unal, première adjointe de la Ville de Ferney-Voltaire, de Madame Dominique Chenillot et de Madame Olga Givernet, députée de l'Ain. La journée a été clôturée par une autre conférence, donnée par la professeure universitaire émérite de philosophie sur « Voltaire et les idées reçues » (1694-1778), Geneviève Brykman. Cela a permis de définir ce qu’est une idée reçue, de parcourir les différentes sortes d’idées reçues, de se poser la question:
La connaissance rationnelle est-elle toujours supérieure à l’ignorance ? 
tout en citant et en évoquant Descartes, Newton, Leibniz, et bien sûr les contes de Voltaire, cités à de nombreuses reprises, et des personnages Candide, Pangloss, Cunegonde et Martin.
Si Dieu n’existait pas il faudrait l’inventer.
La conclusion de cette conférence : toute l’oeuvre philosophique de Voltaire souligne (avec humour, voire une ironie cinglante) la nécessité d’avoir l’esprit critique toujours en éveil, de le cultiver sans cesse (tel un jardin). Le jardin souligne aussi (contre les spéculations outrancières de Pangloss) qu’il faut porter intérêt à quelque chose de concrêt, dont la terre est le symbole. Enfin et surtout, le jardin nous enracine sur un terrain bien délimité, qui met en avant les limites des capacités humaines d’agir et de penser.
Voltaire écrivait pour agir.
Sans que nous nous soyons préparés à cette métaphore du jardin de Voltaire, nous avions invité un inventeur, Daniel Zerzion, qui présentait, son système d’agriculture verticale « vertical farming » lui permettant d’économiser jusque 5 fois le volume d’eau pour faire pousser un pied de tomate (ou du basilique). Lab MediaUn stand de gaming et de 3D était proposé par AGILE NETUP Gaming, et par Yves Zieba, avec notamment la possibilité offerte aux grands et aux petits de découvrir les meilleurs jeux actuels du Club Minecraft Unity Steam (avec des challenges sur OVERWATCH et les autre "blockbusters" actuels de Blizzard, et une initiation sur ARK sur STEAM), mais aussi de les initier à la visualisation 3D grâce à MINECRAFT, BLENDER et à UNITY 3D. Sur le même stand, étaient proposées des activités de programmation (LEGO MINDSTORM EDUCATION EV3, ASEBA, THYMIO) et une trentaine de challenges sur des thèmes liés à la modélisation et aux énergies renouvelables.A l’occasion de la Fête de la Science, le RetroMeetUp d’Arnaud Velten, venu d’Annecy pour l’occasion, et des designers et de développeurs de jeux indépendants, fraichement diplômés de l’Université de Genève, ont fait découvrir les métiers du futur du gaming, de la visualisation et de la conception 3D aux enfants. Egalement présent, notre partenaire ADDICTLAB Academy, de Jan Van Mol, présentait 3 activités : pendant toute la journée, un mini golf où la balle de golf était un robot SPHERO à télécommander depuis une tablette. Une animation de peinture en réalité virtuelle 3D (avec Google Tiltbrush sur casque de réalité virtuelle HTC Vive) était proposée. Vers 16h, un goûter a été proposé avec des crêpes imprimées en 3D. Un large équipe de volontaires a permis d’accueillir de nombreuses familles. Un grand merci notamment à Freddy, Bertrand, Jim et Jade, pour leur aide, notamment sur les stands proposant des activités pour les enfants. Lab MediaPaul Bristow a proposé de présenter en direct et devant une caméra la météo de Ferney-Voltaire. L'idée reçue était "la télé dit toujours la vérité et en utilisant un écran vert on a remplacé le vert par l'image de Ferney-Voltaire en temps réel, comme on fait pour les effets spéciaux dans les films ou sur la météo chaque jour à la télévision. Beaucoup d'enfants et adultes ont participé, y compris Le Maire de la Ville de Ferney, Monsieur Daniel Raphoz, qui s’est même prêté au jeu. Lab Objets Connectés / IoT

Paul Bristow a proposé aux visiteurs une explication des objets connectés avec trois boutons caché dans le Fablab et connecté par wifi vers une intelligence centrale en utilisant les technologies MQTT et node-red. Pour que cela fonctionne, il faut que trois visiteurs (deux enfants et un adulte) trouvent les boutons (vert, rouge et bleu), ensuite il faut appuyer sur les 3 boutons simultanément pour allumer une longue lumière connecté en mélangeant les 3 couleurs. Quand on a mélangé les trois couleurs jusque au bout, l'intelligence dans le système va déclencher trois actions: un Arc en Ciel, la voix d'un robot et un tweet automatique sur le réseau social Twitter.  Les visiteurs ont déclenché 38 arc-en-ciels pendant la journée.

Lab robotique / optique

Nos partenaires pour cette évènement, pour la seconde année consécutive, l’association Orion nous a présenté ses activités d’observation et d’astronomie, le jour de la nuit.

Ayse Ozturk nous a présenté les cubelets, InMoov et d'autres projets de robotique pour les plus petits.

Lab Santé

Denis Mongin présentait une expérience de cohérence cardiaque avec un développement logiciel qu’il a réalisé lui-même.

Lab Business

Sophie Rozier de Rozier Consulting proposait un test sur le bien-être au travail, pendant que Xavier Thibert offrait des massages relaxants., très demandés en entreprise, pour lutter notamment contre le burnout.

Lab Art et Design

Claudio Gonzales présentait son dernier modèle de lampe réalisée chez Pangloss.

Natalia Stepanova nous a présenté les illustrations popart du think tank sur le transhumanisme Neo Humanitas et plus spécifiquement les illustrations du projet de Future Human Life

Un grand merci également au Dauphiné Libéré, pour sa couverture de notre évènement et aux équipes de communication de la Mairie de Ferney-Voltaire.

 

Joyeux anniversaire à l’atelier des Savoir Faire

Dans le cadre de la mise en place d'un réseau de tiers-lieu, Pangloss Labs était invité à participer à l'anniversaire des 10 ans de l'Atelier des Savoir Faire de Ravilloles.Une vraie belle occasion d'aller à la rencontre des acteurs du Parc Naturel Régional du Haut Jura et de partager avec eux un stand pour présenter toutes les opportunités qu'offre le parc, et pour commencer à dessiner ensemble les collaborations possibles en terme de projets, de formation et de mise en valeur des savoir-faire locaux.Sur notre stand, nous avons pu échanger avec les acteurs locaux de cet écosytème d'artisans d'art, et découvrir leur création. Lunettes, couteaux, robe, déco, photophores, tasse, bijoux, textile (laine), vitraux d'art, tabletterie, et bien plus encore, ce ne sont pas les créations originales qui manquent dans cet espace d'exposition et de mise en valeur des métiers d'artisanat d'art. Entre un verre de l'amitié et un atelier de co-création, nous avons pu imaginer comment le digital transforme ces savoirs-faire et nous avons pu débattre sur l'émergence des nouveaux types d'espace d'innovation (les acteurs des tiers-lieu, fablab, coworking notamment).
Une montagne à découvrir
Un grand merci au Parc Naturel Régional du Haut Jura pour invitation, cela nous a permis de découvrir comment l'innovation s'organise avec la ruralité et les impératifs de préservation du patrimoine naturel (faune, flore...) et de protection des espèces animales, le lynx par exemple. 
Concilier environnement et économie
En présence des élus locaux de la Région Auvergne Rhône Alpes et de la Région Franche Comté, et en écoutant les enjeux des parcs naturels régionaux et nationaux, nous avons pu découvrir tout un univers d'innovation rurale pour favoriser le tourisme, la formation et le partage des savoir-faire, et pour développer les activités agricoles innovantes.Réconcilier les acteurs, comprendre les intérêts économiques, tout en protégeant notre environnement, tout un programme dans lequel le réseau des tiers-lieu pourra amener sa pierre à l'édifice.A l'occasion des 10 ans de cet atelier, deux oeuvres d'art utilisant les savoir-faire locaux, ont pu être présentées et inaugurées. Deux oeuvres symboles d'une myriade de savoir-faire en perpétuelle réinvention et en lien étroit avec l'Europe et avec les voisins suisses.   

Plusieurs cordes à notre violon imprimé en 3D

Aujourd'hui, c'était un grand soir pour Pangloss. Après avoir présenté l'objet violon, fabriqué en impression 3D, à partir de plastique, et présenté lors de la fête de la science, nous accueillons le Conservatoire de Ferney-Voltaire. Nous connaissions la forme et la couleur. Un son allait-il sortir de notre violon ?Après quelques cordes cassées, quelques ajustements, quelques réglages, et après avoir monté et démonté les différentes parties du violon, après l'avoir confié aux violonistes du Conservatoire, venus tester l'objet pour l'occasion, nous allions enfin entendre le bruit que fait le violon imprimé par Guillaume Cabrié, de la société Lemantek.Pour un premier test, c'était fort en enseignements. Le violon a pu passé de mains en mains, de virtuose à étudiants du Conservatoire, et un échange passionnant entre musiciens à l'oreille fine et ingénieurs a pu s'engager. Nous avons pu écouter la différence de son entre le violon stradivarius et le violon imprimé en 3D avec du plastique.20161130_20001701Après un cours express sur l'historique des violons, et après avoir découvert le rapport spécial entre violoniste et luthier, nous avons échangé quelques bons tuyaux pour améliorer notre violon.Prochain rendez-vous et prochaine collaboration musicale prévue le 14 décembre à 18h chez Pangloss. D'ici là, le violon va probablement sonné de plus en plus juste ! On se met à rêver d'une audition ou d'un concert en 2017 !Un grand merci au Conservatoire de Ferney-Voltaire pour leur sourire, leur expertise, leurs questions et leurs conseils, qui nous permettent d'avancer dans ce beau projet technico-musical d'avant garde. 

Filières et outils pour innover dans le Grand Genève français

Retour sur la présentation de Pangloss Labs en Octobre 2016 à l'occasion du Carrefour des Créateurs 2016 à Genève, à Palexpo. Notre équipe est allé présenter nos espaces de créativité et d'innovation, située à Ferney-Voltaire, afin de présenter comment nos dispositifs, nos outils et nos filières permettent aux entrepreneurs de modéliser leurs idées, de créer des concepts, des prototypes et des produits finis. Dans cette vidéo courte, vous retrouverez certaines des spécialités de Pangloss: l'ouverture sur l'international, la transdisciplinarité de nos compétences, notre tiers-lieu, composé d'un espace de coworking et d'un fablab écologique.  Présents également sur le stand, nos partenaires d'ID Cube/Innovales, d'Innogex et de Leman Chablais.

Media

Au sein du media lab de Pangloss, nous proposons de réaliser des vidéos, des podcasts et des photographies de paysage, de profiles, d'objets, de mode, avec des angles pratiques, techniques, créatifs ou artistiques.

L’impression 3D à l’horizon 2030

L’impression 3D à l’horizon 2030 - Atelier de prospective du 3D Printing Hackfestival, GenèveJohanna07bc275Johanna Brunneder / Yves ZiebaA l’occasion du premier 3D Printing Hackfest, nous tenions le stand “Prospective” et avons eu l’opportunité de discuter avec les visiteurs de leur vision de l’impression 3D à l’horizon 2030. Voici une synthèse de ce que nous avons appris, discuté et entendu: A la découverte de l'impression 3DPremière idée reçue: L’impression 3D du bonheur éphémère“L’impression 3D, c’est trop difficile, j’en ai acheté une il y a deux ans, et elle n’a jamais fonctionné”.En fait, pas tant que cela, avec l’aide de quelques personnes aguerries, dans la majeure partie des cas, dans les fablabs, nous arrivons à faire fonctionner toutes les machines. On dit d’ailleurs que la seule façon de faire fonctionner une machine, c’est de s’y mettre à plusieurs !12232878_10153323300836947_4086989964462668024_o12356997_10153323300841947_1710058635498269784_o12357056_10153323300846947_7040429912091251233_oDeuxième idée reçue: Et si on n’est pas bricoleur?“Construire une imprimante 3D, ce n’est pas pour moi, je ne suis pas bricoleur”.Là encore, pas besoin d’être bricoleur. La construction d’une imprimante 3D n’est pour que pour des amateurs du bricolage, tout le monde peut en essayer, et c’est d’autant plus amusant en groupe. Idéalement, invitez une personne qui en a déjà construit et assemblé une pour vous aider sur les points de blocage.12309948_899727316807845_5225153838051857740_oTroisième idée reçue: L’impression 3D n’est rien de sérieux“C’est bien pour les hobbyistes qui veulent imprimer des gadgets, mais ce n’est pas sérieux”.Il y a certes une partie des imprimantes 3D d’entrée de gamme, qui servent à cela, mais c’est une industrie en croissance et développement. La fabrication additive, de la science des matériaux, devrait être en croissance très forte dans les prochains mois et dans les prochaines années.12273728_899727386807838_4831670692415917522_oQuatrième idée reçue: L’impression 3D est une amusette du geek“L’impression 3D c’est pour les geeks”L’impression 3D fascine de geeks de toute sorte : des enfants, des artistes, des designers, des architectes, des médecins, des enseignants, des chercheurs etc ! Donc l’impression 3D est une technologie qui enchante une multitude des personnes !On nous a posé la question, “savez vous dessiner votre pièce avec un crayon ?” Excellente question, effectivement les nouvelles pièces se conçoivent par ordinateur, (avec des logiciels de CAD, ou de CAO) mais les bases de la conception (forme, géométrie, couleur, texture, relief…) sont effectivement les mêmes que le dessin. Disons que c’est une façon de redécouvrir le dessin à l’heure du digital ! D’ailleurs parmi les collaborations les plus évidentes, il y a celles entre ingénieurs en matériau, ingénieur en mécanique et designer / artistes.12314352_899727933474450_3873876068546036842_oCinquième idée reçue: L’impression 3D et l’enjeu du qualité de produit“La qualité n’est pas au rendez vous par rapport aux méthodes de fabrication traditionnelle”L’impression 3D fascine de geeks de toute sorte : des enfants, des artistes, des designers, des architectes, des médecins, des enseignants, des chercheurs etc ! Donc l’impression 3D est une technologie qui enchante une multitude des personnes ! 12291796_899728506807726_3883907119419015011_oSixième idée reçue: Rien pour la production de masse“C’est uniquement pour les pièces uniques, les prototypes uniques”C’est vrai que dans la plupart des cas, l’impression 3D, ce n’est pas pour des grandes séries de 100000 ou 200000 pièces. Cela dit, l’industrie évolue de plus en plus vers des petites séries. L’impression 3D permet l’adaptation et la personnalisation des produits selon les besoins de l’utilisateur.Faire les premières étapes en impression 3DL’impression 3D fascine des geeks de toute sorte : des enfants, des artistes, des designers, des architectes, des médecins, des enseignants, des chercheurs etc ! Donc l’impression 3D est une technologie qui enchante une multitude des personnes !Que peut changer l’impression 3D dans notre société ?OK, on peut faire plein de choses avec l’impression 3D, mais concrètement, cela change quoi au niveau de la société ?Quelle action concrète ? Qu’est ce qui est faisable dès demain ?Certains d’entre vous, parmi les plus jeunes aimeraient voir un service public de l’impression 3D pour le rendre plus facile d’accès, une sorte d’open model de la 3D.Autre idée intéressante: lancer un réseau peer to peer d’impression 3D. A quelle échelle, le quartier, la ville, la métropole, le canton ?De nombreux témoignanges ont mentionné l’impact sur l’environnement, “arrêtons le gaspillage des ressources rares et de CO2.” L’impression 3D permettra une relocalisation de la production. Il devient de plus en plus aberrant de fabriquer loin et de transporter sur de longues distances, alors qu’on pourrait recréer des emplois locaux, en rapprochant les lieux de fabrication et de consommation, cela permettrait aussi de développer du transport local et de réduire l’impact carbone (en période de COP21, ce serait bien !)Demain donc, ce seront de nouvelles formations qui permet de “faire” et moins “théoriques” et des nouveaux emplois locaux, peu ou pas délocalisables.12307552_899727450141165_8656411011414633891_oRêve ou réalité ?Une de vos idées consiste à construire un pont - quartier ultra moderne dans la rade de Genève, entre les deux rives du lac léman. Horizon 2030 pourquoi pas ? Le Japon imprime bien des ponts en 3D, pourquoi pas nous ? Est ce possible techniquement, quels éléments d’un pont seraient imprimables en 3D ?Autre idée, qui semble tout à fait réalisable, demain nous pourrions co-créer une bibliothèque de modèles 3D locale, entre acteurs de ce marché à Genève, et rendre au moins une partie de ce catalogue (les objets facile, peu technique et de première nécessité?) public, et ouverts. Cela aurait l’avantage d’initier le grand public, et de l’inviter à s’y intéresser.12313921_899727810141129_9156029441121140279_nRenforcez le maker mouvement à Genève et venez au premier Meetup Donc, on commence tout de suite et on s’inscrit sur le MeetUp que nous lançons de manière collaborative avec tous les espaces, où on parle le 3D !12310017_899727480141162_2481539730904317575_oEnfin, pour conclure, un petit clin d’oeil à nos amis de Kidimake, et une vraie belle réalité, pas du tout du domaine du rêve, un visiteur, visiblement inspirée par la toute nouvelle imprimante 3D, Itopie Rainbow, de Paul Bristow et de Sébastien Mischler, combinant 3 filaments de couleurs différentes, nous a proposé d’imprimer une Licorne “Arc en Ciel”, et a rajouté “Plein de bonheur” !!!11051841_899728463474397_9037885183771016616_o12309474_899728390141071_3591445383181933604_o12291829_899728330141077_5631675796163994_o 1Q8A7523_preview_featured 12291726_899728436807733_7902609738630469534_o12308213_899728443474399_5368486075295766128_o

Métal émoi du plastique

Venez participer à notre atelier créatif pour les petits et pour les grands.En collaboration avec nos partenaires et amis de Sidefage, nous vous accueillons pour co-créer de nouveaux objets avec des matériaux recyclés, à partir des différents plastiques, pour comprendre ceux qui se recyclent le plus facilement, et pour découvrir leurs caractéristiques. Cela vous aide non seulement à avoir une approche citoyenne du recyclage de ces matériaux, mais aussi d'exprimer votre créativité artistique en inventant de nouveaux objets.L'occasion aussi de découvrir la valorisation matière, la valorisation organique, et la valorisation énergétique, avec une équipe qui partage nos valeurs, notre sentiment d'urgence et nos envies de changer les comportements vis à vis de l'environnement. Les messages clés passeront, j'en suis sûr. YvesMétal émoi du plastique