Plusieurs cordes à notre violon imprimé en 3D

Aujourd'hui, c'était un grand soir pour Pangloss. Après avoir présenté l'objet violon, fabriqué en impression 3D, à partir de plastique, et présenté lors de la fête de la science, nous accueillons le Conservatoire de Ferney-Voltaire. Nous connaissions la forme et la couleur. Un son allait-il sortir de notre violon ?Après quelques cordes cassées, quelques ajustements, quelques réglages, et après avoir monté et démonté les différentes parties du violon, après l'avoir confié aux violonistes du Conservatoire, venus tester l'objet pour l'occasion, nous allions enfin entendre le bruit que fait le violon imprimé par Guillaume Cabrié, de la société Lemantek.Pour un premier test, c'était fort en enseignements. Le violon a pu passé de mains en mains, de virtuose à étudiants du Conservatoire, et un échange passionnant entre musiciens à l'oreille fine et ingénieurs a pu s'engager. Nous avons pu écouter la différence de son entre le violon stradivarius et le violon imprimé en 3D avec du plastique.20161130_20001701Après un cours express sur l'historique des violons, et après avoir découvert le rapport spécial entre violoniste et luthier, nous avons échangé quelques bons tuyaux pour améliorer notre violon.Prochain rendez-vous et prochaine collaboration musicale prévue le 14 décembre à 18h chez Pangloss. D'ici là, le violon va probablement sonné de plus en plus juste ! On se met à rêver d'une audition ou d'un concert en 2017 !Un grand merci au Conservatoire de Ferney-Voltaire pour leur sourire, leur expertise, leurs questions et leurs conseils, qui nous permettent d'avancer dans ce beau projet technico-musical d'avant garde. 

Filières et outils pour innover dans le Grand Genève français

Retour sur la présentation de Pangloss Labs en Octobre 2016 à l'occasion du Carrefour des Créateurs 2016 à Genève, à Palexpo. Notre équipe est allé présenter nos espaces de créativité et d'innovation, située à Ferney-Voltaire, afin de présenter comment nos dispositifs, nos outils et nos filières permettent aux entrepreneurs de modéliser leurs idées, de créer des concepts, des prototypes et des produits finis. Dans cette vidéo courte, vous retrouverez certaines des spécialités de Pangloss: l'ouverture sur l'international, la transdisciplinarité de nos compétences, notre tiers-lieu, composé d'un espace de coworking et d'un fablab écologique.  Présents également sur le stand, nos partenaires d'ID Cube/Innovales, d'Innogex et de Leman Chablais.

Media

Au sein du media lab de Pangloss, nous proposons de réaliser des vidéos, des podcasts et des photographies de paysage, de profiles, d'objets, de mode, avec des angles pratiques, techniques, créatifs ou artistiques.

Peut-on changer le monde avec l’autre équation d’Einstein?

A l'occasion de l'anniversaire des 100 ans de la théorie de la relativité d'Einstein, nous avons l'immense plaisir d'accueillir Anaïs Rassat pour une conférence unique. Anais Rassat est à la fois chercheuse en astrophysique et spécialiste de la communication scientifique. Elle est passionnée par la science et le rôle de la recherche fondamentale dans l'innovation et le transfert de technologies.Elle étudie depuis 2004 l'énergie sombre et la matière noire, que les astrophysiciens appellent "l'univers sombre". Elle travaille pour le télescope spatial européen Euclid depuis sa création, dont le but est de comprendre l'univers sombre et de tester les lois de la gravité décrite par la théorie de la relativité générale d'Einstein. Le lancement d'Euclid est prévu pour 2020 et constitue la plus grande collaboration d'astrophysique au monde a avoir jamais existé.Théorie de la relativité - Anais RassatEn plus de ses recherches scientifiques, elle a dirigé pendant quatre ans les activités de diffusion de la culture scientifique d'Euclid. Pour le centenaire de la théorie d'Einstein, elle prépare avec le réalisateur Jamie Lochhead et l'animateur Eoin Duffy une animation ludique grand public qui sortira pour la date d'anniversaire le 25 Novembre 2015. Pour l'anniversaire, elle vous invite à vous joindre à la discussion sur les réseaux sociaux en utilisant #Einstein100.Elle a écrit pour le Huffington Post, Libertine Magazine et a donné des conférences publiques à TEDxParis, LIFT et ailleurs sur l'importance de la recherche fondamentale pour l'économie et la société. Elle est diplômée de l'Université de Londres et de l'Université de Cambridge, et après avoir travaillé au Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) en France, elle travaille au Laboratoire d'astrophysique de l'EPFL depuis 2011.